La visualisation

 

J’ai beaucoup lu sur la visualisation. Les « explications » de cette méthode sont de nature très diverses et peuvent alterner entre spiritualité et rationalité. Je n’ai pas la réponse absolue, mais comme je suis un être humain ordinaire, j’ai ma petite idée sur la question. Après, je suis curieux du jour où cette idée se transformera en une nouvelle idée de nature différente. J

Je vous propose ici une explication simple de la méthode. Après savoir pourquoi ou comment ça marche, ce n’est sans doute pas le plus important… surtout si ça fonctionne !

Je vous livre ici l’idée que je m’en fait aujourd’hui, mais ce ne peut être qu’une vision parmi d’autres. Surtout, faites-vous votre propre idée.

  • [M. Sceptic] : OK, mais c’est quoi la visualisation ? Tu sembles la pratiquer, mais concrètement tu fais quoi ? Tu regardes les fleurs pousser ?
  • [M. TLM] : Non, là ce serai plus de la méditation…. J La visualisation c’est différent. C’est l’idée de « voir » ou « d’imaginer » ton objectif quel qu’il soit. Ce peut être une nouvelle vie complète, mais ce peut être un évènement particulier comme une victoire à ton prochain tournoi de pétanque ou une conférence devant un large public. Mais bien entendu, je vais détailler un peu.

01.

La VISUALISATION, c’est quoi ?

La visualisation est l’idée d’imaginer son futur.

Partons du principe que le futur n’existe pas (C’est peut-être un peu rude pour certains, mais nous aurons l’occasion de développer ce point dans un autre article). Le futur se construit à chaque instant au présent. Chaque action de notre part, au présent, conditionne l’écriture de ce que sera notre futur.

Une manière d’influencer le « futur » réside dans l’idée d’agir au présent en imaginant ici et maintenant, ce « futur » souhaité.

La visualisation est donc la technique permettant de se fabriquer au présent, une idée mentale de notre futur et permet alors d’orienter chaque action du présent vers cet objectif visualisé.

 

02.

Comment ça se pratique ? 

Ça se pratique un peu comme la méditation. Prenez une position confortable (vraiment celle qui vous convient) et fermer les yeux (et encore vous pourriez trouver plus agréable de garder les yeux ouverts dans le vague ou fixés sur un point).

Et puis vous allez commencer à imaginer. Simplement imaginer à votre manière, à quoi ressemblera votre objectif. Mettez-le en scène, donner lui vie, comme un réalisateur de cinéma. Faites-en un mini film dans lequel vous êtes votre propre acteur. Voyez le film avec vos yeux, regardez les couleurs, la luminosité, les détails… puis écoutez les mots, les sons et les bruits avec vos oreilles, interagissez avec votre environnement extérieur. Ressentez les émotions que cela vous procure et la manière dont vous l’exprimez dans votre film. Il est assez probable qu’à ce stade, vous vous sentiez heureux, joyeux ou en paix puisque vous avez atteint votre objectif et que vous le vivez pleinement. Vous pouvez même ajouter, pour plus de réalisme, des odeurs, des goûts ou des sensations de touché selon votre scène. Je vous encourage à passer de la vue, à l’ouïe et au touché et ressent en alternance pendant que vous visualisez votre scène, cela favorisera votre immersion.

Rendez le tout le plus réaliste possible. Plus vous « arnaquerez » votre cerveau pendant la séance de visualisation, plus votre attention sera ensuite orientée vers votre objectif à chaque instant de votre vie. Et ne vous attendez pas à ce que votre attention soit systématiquement orientée consciemment vers votre objectif. Une partie plus inconsciente le fera aussi. Vous allez parfois vous surprendre de prendre telle ou telle décision, ou d’être attiré par telle ou telle personne, conversation, situation, etc… en lien avec votre objectif visualisé.

Il n’y a pas de durée spécifique pour réaliser cet exercice. A vous de trouver, là aussi, la durée qui vous convient le mieux pour imaginer votre objectif futur. Si vous avez vraiment besoin d’un repère, commencez par le pratiquer 15 minutes par jour et vous ajusterez ensuite.

Il n’y a pas de nombre de répétions optimum non plus. Je peux vous proposer de le faire jusqu’à ce que vous constatiez qu’effectivement, votre esprit semble emprunter ce nouveau chemin.

Surprenez-vous !

  • [M. Sceptic] : 15 minutes à fermer les yeux allongés dans une position conformable, ce n’est plus de la visualisation, c’est du rêve !
  • [M. TLM] : Si tu rêves de ton objectif, alors c’est du rêve dirigé, et ça, c’est top ! Après, effectivement, méfiance avec les positions trop confortables à ne pas s’endormir. Si vraiment tu fais du rêve éveillé, c’est bien, mais si tu rends compte que tu t’es endormi, change de position la fois suivante… Mais il est possible de poser une intention juste avant de s’endormir, le soir… En demandant à une partie de toi de faire des rêves en lien avec ton objectif… tu me raconteras ce que ça a donné !

 

03.

Pourquoi ça FONCTIONNE (de mon point de vue) ! 

Quand vous orientez votre esprit dans une direction, vos pensées et vos actes sont tournés vers cette direction. Vos attitudes et votre attention sont influencés par votre objectif que vous avez rendu, pour votre cerveau, très concret. Le cerveau ne fait pas la différence entre une situation vécue et une situation imaginée dans toutes ses dimensions.

Un exemple très simple : Quand vous réfléchissez au prénom de votre futur enfant, il arrive que vous remarquiez d’un coup à quel point ce prénom est donné autour de vous. Vous avez l’impression de l’entendre partout. Votre attention est influencée et orientée par vos pensées.

En conséquence, quand vous orientez vos pensées par la visualisation vers votre objectif, vous êtes (à votre insu et de manière inconsciente) attentif à tout ce qui peut servir votre objectif. Vous réagissez à une conversation qui tend à parler du sujet qui peut intéresser votre objectif, du coup, vous pouvez nouer des liens et des relations avec des personnes qui peuvent contribuer à votre objectif. Vous êtes attirés par une lecture qui raisonne avec votre objectif, idem pour toutes les vidéos et autre médias. En conséquence, vous vous nourrissez de matériaux qui construisent votre objectif et petit à petit vous rapproche de votre objectif.

  • [M. Sceptic] : C’est magique ce truc !
  • [M. TLM] : Tu peux le voir comme ça ! J Mais la visualisation n’est pas un outil magique au sens où il vous suffirait de visualiser une seule fois un objectif et que le lendemain, le facteur vous l’apporterait sur un plateau. Mais il est magique au sens, où jour après jour, il oriente votre action et vous rapproche de votre objectif et qu’une partie plus inconsciente de vous le fait « pour vous » (enfin pour votre partie consciente)… mais c’est vous quand même…
  • [M. Sceptic] : Cool ! Je commence dès ce soir !

Et pour que ça soit « magique », il « faut » la pratiquer régulièrement. À vous de trouver votre rythme, le plus confortable possible pour servir vos intérêts.

N’oubliez pas, le secret reste l’action. Cet outil permet d’orienter votre chemin, mais il faut marcher.

Personnellement, je la pratique lors de mon miracle morning. Je ne visualise pas toujours le même objectif. J’ai mon grand objectif, mais je visualise régulièrement des objectifs intermédiaires.

À très vite.

M.TLM

 

Et vous ? Partagez-nous vos expérience de visualisation ! Comment la pratiquez vous ? Quels objectifs cet outil vous a t il permis d’atteindre ?